21 | 07 | 2019

Le 17 janvier 2017, le Président chinois Xi Jinping a lancé un appel à un monde multilatéral, débarrassé des armes nucléaires, au siège de l’ONU à Genève en indiquant : « Les armes nucléaires devraient être totalement interdites et détruites afin de construire un monde sans armes nucléaires », devant un parterre de quelques 800 invités, dont le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. 

La Chine, puissance nucléaire, est un des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité comme la France. La Chine possède 250 bombes atomiques et la France 300.

Le Mouvement de la Paix s’est adressé au président de la République française pour que cette question soit abordée lors du séjour en France du président de la République populaire de Chine.

Le Mouvement de la Paix a exprimé le souhait que les deux chefs d’État expriment, ensemble, leur souhait d’agir pour la mise en œuvre du Traité sur la Non-Prolifération nucléaire (TNP), qu’ils ont signé et qui stipule en son article 6  « Chacune des Parties au Traité s’engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire et sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace. »

Ce serait une manière de donner une conclusion positive, et faisant sens au plan mondial, à leurs discussions sur le multilatéralisme. Ce pourrait être un premier pas vers une possible ratification par les deux États, du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) adopté par 123 États à l’ONU.

A cette occasion, le Mouvement de la Paix appelle les citoyens à soutenir son action en faveur du désarmement nucléaire en signant la pétition nationale pour la ratification du TIAN.

A Paris, le 26/03/2019

Le Mouvement de la Paix

Source:

Le Mouvement de la Paix

Real time web analytics, Heat map tracking