jeudi, 13. décembre 2018

Le mécanisme des poursuites et des tribunaux contre les syndicalistes qui luttent pour la protection des droits des travailleurs continue sans relâche par le gouvernement SYRIZA-ANEL et les employeurs !

Une décision de justice a été prise contre les membres du Syndicat de Métallurgistes de l'Attique et de l’Industrie de Construction Navale de Grèce, membre du PAME –Front Militant de tous les Travailleurs- et de la FSM, suite à des plaintes des propriétaires et des cadres de l'entreprises «AMCROM».

Leur «délit» était qu'ils se sont trouvés sur le côté des travailleurs de l'entreprise, exprimant leur solidarité de classe avec les démonstrations, et lesquels luttaient pour que les employeurs les versent l’argent qui les doivent jusqu’aujourd'hui.

Le mouvement syndical de classe n'est pas harcelé par l’intimidation et les convictions ! Ni les patrons, ni le personnel civil, ni la justice ne peuvent mettre la lutte de classe sur le banc des accusés !

Nous appelons les unions syndicalistes et les travailleurs à renforcer les luttes contre l’intimidation des employeurs, à épaissir les directions des syndicats, à dénoncer la condamnation de la cour.

Source:

Frente Militante de Todos los Trabajadores (PAME)

 

Real time web analytics, Heat map tracking