lundi, 15. octobre 2018
RedGlobe Actualité
feed-image RSS Feed
Statistics

Today: 15450

Yesterday: 20213

Since 01/06/2005: 45387817

Par Adrien Welsh

Cet article est issu de l’édition d’octobre 2018 du journal Clarté. Clarté est publié tous les deux mois par le PCQ. Les journaux sont disponibles en vente militante ou par abonnement.

Depuis le 23 juin dernier, les 5500 employé.es de la SAQ sont engagés dans un conflit social les opposant à leur employeur. Devant le refus de la direction de l’entreprise de négocier avec le syndicat, les salarié.es se sont aussitôt mis dotés d’un mandat de grève perlée de 6 jours endossé par 91% de l’effectif syndical afin de s’opposer aux offres patronales qui, selon la Présidente du Syndicat des employé.es de magasin et de bureau de la SAQ (SEMB-CSN), Katia Lelièvre, sont « nettement insuffisantes ».

Déclaration du Parti communiste du Québec

Le Parti communiste du Québec, section du Parti communiste du Canada (PCQ-PCC) dénonce le climat d’anticommunisme qui s’est immiscé dans la campagne électorale à la suite du second débat des Chefs. Lors de son passage à TVA, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée s’est en effet attaqué à la formation progressiste Québec solidaire dans un ton semblable à celui qu’il avait adopté à la suite du congrès solidaire de mai 2017, lequel avait alors refusé d’entériner une alliance tactique entre les deux formations en vues des élections provinciales.

Extraits de la résolution politique du 18ième congrès du PCQ, 26 et 27 mai 2018

Le PCQ a travaillé très fort depuis une vingtaine d’années pour établir un front unique avec des organisations politiques réformistes et social-démocrates pour lutter contre le capitalisme, malgré les différences de vue, et conformément à notre programme : « Dans les luttes quotidiennes, les communistes travaillent étroitement avec les sociaux-démocrates de gauche et avec les autres militants des mouvements ouvriers et progressistes, et luttent pour développer des actions unifiées et maintenir la coopération. (…). Plus le Parti communiste pourra travailler efficacement pour l’unité de la gauche et des forces démocratiques, tout en renforçant son activité politique indépendante en appliquant son programme et ses politiques marxistes-léninistes, et plus les forces de gauche (…) pourront être rassemblées dans la lutte unie pour des politiques véritablement socialistes. » (Notre avenir au Canada : Le socialisme! – Programme du PCC et du PCQ, chap. 5 – La social-démocratie, p 72-73)

Commission de la Fierté du Parti communiste du Canada
Ligue de la jeunesse communiste du Canada

Nous avons toutes et tous compris. Garantir le droit à la pleine égalité sociale pour les personnes LGBT s’inscrit dans un mouvement global plus large visant à promouvoir les droits humains et à se diriger vers le socialisme.

Le comité exécutif central du Parti communiste du Canada se joint aux autres mouvements progressistes et démocratiques pour condamner le sommet du G7 qui se tient les 8 et 9 juin à la Malbaie, un endroit isolé, loin de la ville de Québec.

Alors que nous sommes en train de nous organiser pour célébrer et construire les luttes de la classe ouvrière à travers le monde en ce premier mai, les ennemis de la paix sont occupés à s’organiser pour la guerre.

La liste des pays attaqués ou confrontés à des menaces de plus en plus belliqueuses de la part des États-Unis et de leurs alliés de l’OTAN est en augmentation. La dernière année a été marquée par une progression des sanctions et des tentatives de déstabilisation contre la révolution bolivarienne au Venezuela, alors que les États-Unis et le Canada ont soutenu le coup d’État institutionnel (soft coup) en cours au Brésil ainsi qu’une élection volée par l’élite au Honduras.

Le Parti communiste du Québec (PCQ-PCC) a annoncé officiellement à ses membres qu’il tiendra son XVIIe Congrès les 26 et 27 mai prochain à Montréal. Les travaux, qui débuteront samedi matin le 26 mai, viseront à adopter une résolution politique, un plan de travail et à élire les nouveaux membres du comité national et le ou la chef du Parti.

Lundi dernier, Alex Minassian, un canadien de 25 ans, a foncé en camionnette dans la foule à Toronto, faisant 10 mort.e.s et 14 blessé.e.s, majoritairement des femmes.

Avant de passer à l’acte, il a posté un message sur Facebook indiquant « la rébellion des Incels a déjà commencé ». Il y fait référence au mouvement des « incels », « involontairement célibataires », désignant des individus accusant les femmes et le féminisme d’être responsables de leur insatisfaction sexuelle. Il rend également hommage à Elliot Rodger, responsable d’une tuerie à caractère misogyne en 2014.

Le Parti communiste du Canada a sévèrement condamné la décision du gouvernement Trudeau d’expulser quatre diplomates russes du Canada, à l’instar du gouvernement conservateur Britannique de Theresa May, qui a exigé des actions en solidarité de la part des pays européens et de l’OTAN, incluant les États-Unis, et qui se déclare en tête de «la plus grande expulsion collective des officiers de renseignement russes dans l’histoire».

Real time web analytics, Heat map tracking