mardi, 18. décembre 2018

Dimanche 28 octobre, quelques heures après ce sommet, l’armée turque a pilonné des positions des Unités de Protection du Peuple (YPG) à l’ouest de Kobané, au nord de la Syrie, dans le cadre d’une offensive programmée par Erdogan à l’est de l’Euphrate pour briser l’expérience démocratique du Rojava.

Le 5 janvier 2018, Macron avait reçu très cordialement Erdogan à l’Elysée. Le jour-même de cette visite  les forces armées turques réceptionnaient la première fournée de missiles de type SOM-B1 de fabrication française dans le cadre d’une relance de la coopération militaire au sein de l’Otan.

Athènes, le 5 juillet 2018

Communiqué de la FSM sur la Syrie et le “nouveau Moyen-Orient”

Hier, le 4 juillet 2018, les négociations pour la résolution des conflits au Sud de la Syrie ont cessé. Les négociations ont été un ÉCHEC COMPLET. Aujourd’hui, le 5 juillet, se réunit en session extraordinaire le Conseil de Sécurité de l’ONU. L’hypocrisie triomphe à nouveau! Tous prétendent qu’ils s’intéressent à l’établissement de la “paix”, la “démocratie”, les “libertés” etc. Depuis 8 ans, les antagonismes intra-impérialistes s’accentuent dans la Méditerranée du Sud-Est, dans la région du Golfe ainsi qu’au Moyen-Orient. D’acteurs forts revendiquent l’obtention de leur propre partie en Syrie, en Iraq et en Afrique du Nord, au Liban, en Iran, au Yémen et partout.

SANAL’aviation de la /Coalition américaine/ conduite par les Etats-Unis a attaqué des positions de l’armée syrienne dans la banlieue sud-est de Deir Ezzor, dans le cadre de son appui dévoilé au réseau terroriste Daech.

Une source militaire a déclaré à Sana que des positions militaires entre Boukamal et Hmeimieh étaient la cible d’une agression déclenchée aujourd’hui à l’aube par l’aviation de la Coalition américaine, parallèlement avec la mobilisation des terroristes du réseau Daech.

SANALes défenses antiaériennes syriennes ont repoussé une agression israéliennes aux missiles contre les territoires syriens, abattant des dizaines parmi eux.

Une source militaire a dit : « Les défenses antiaériennes ont abattu des dizaines de missiles israéliens et les ont interceptés », faisant savoir que nombre de ces missiles avaient visé les brigades de la défense antiaérienne, le radar et un dépôt de munitions.

comunistaLes Partis signataires:

- condamnent fermement l’agression militaire impérialiste contre la République Arabe Syrienne menée par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France;

- considèrent que cet acte d’agression inacceptable, portant atteinte de façon flagrante à la Charte des Nations-Unies et au droit international, s’inscrit dans l’escalade de confrontation et de guerre d’agression de l’impérialisme, ayant des conséquences imprévisibles et dangereuses pour la Syrie, le Moyen-Orient et le monde;

Le Parti communiste du Canada dénonce les attaques aériennes meurtrières et illégales dirigées contre la Syrie par les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne le 13 avril ainsi que l’appui dont elles ont bénéficié de la part du Premier Ministre Justin Trudeau. Nous demandons au Parlement de dénoncer ces attaques aériennes illégales selon le droit international, selon le droit des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France. Selon la Charte des Nations unies, à laquelle ces pays sont censés adhérer, ces attaques représentent des crimes de guerre.

Après le très probable bombardement chimique particulièrement ignominieux effectué par le régime syrien sur la population de la Ghouta, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France viennent de réaliser une attaque punitive contre plusieurs sites qu' ils ont identifiés comme étant les centres de production d’armes chimiques du régime.

L’engrenage d’actions militaires unilatérales et illégales vient donc de connaître une nouvelle escalade guerrière sans que cela ne puisse ouvrir le moindre espoir de règlement du conflit syrien. L’ONU a été une nouvelle fois mise hors jeu. Les trois pays qui ont frappé cette nuit prétendent envoyer un message de fermeté et de force du « camps occidental " contre la Syrie , et aussi contre son allié,  la Russie. Ce faisant, la France joint son action à celle de Donald Trump qui est le premier à bafouer le droit international, comme il vient de le faire dans le conflit israélo-palestinien. La France parle de fermeté quand elle n’en affiche aucune face à  l’entrée  de l’armée turque sur le territoire d’Afrine, ni face à sa politique de nettoyage ethnique  contre la population kurde.

Aujourd’hui tôt le matin à 04h00, heure locale, les gouvernements des États-Unis, de la Grande Bretagne et de la France, ont bombardé le peuple de la Syrie, mettant le feu à la région du sud-ouest de la Méditerranée. Avec des données fabriquées et des prétextes, ils veuillent redistribuer les ressources produisant des richesses, les croisées énergétiques et leurs sphères d’influence.

comunistaLes partis communistes et ouvriers de l'Europe condamnent l'escalade de l'agression impérialiste et l'aggravation de la situation en Syrie et sur l’ensemble de la région, après l'intervention aussi du président des États-Unis, D. Trump, concernant le bombardement de la Syrie sous le prétexte de l’utilisation des armes chimiques, ce que les États-Unis ont fait à plusieurs reprises dans le passé. Le risque d’une guerre généralisée augmente.

Les partis communistes et ouvriers expriment leur solidarité internationaliste avec le peuple syrien et les autres peuples de la région, appelant la classe ouvrière, les forces populaires à renforcer la lutte contre les interventions impérialistes et les guerres de l'OTAN, des États-Unis et l'UE.

Real time web analytics, Heat map tracking